MYOPATHIES INFLAMMATOIRES : POLYMYOSITE ET DERMATOPOLYMYOSITE

Ce sont des maladies caractérisées par une inflammation des muscles striés, touchant la femme vers 40 ans. Leur prévalence est de 6 à 7 pour 100 000 habitants. Ca reste des MS rares.

Elles se manifestent  par un syndrome musculaire fait de faiblesse et de déficit musculaire intéressant les épaules et les hanches rendant le malade grabataire, associé à des douleurs musculaires. Les patients n’arrivent pas à soulever les bras, ni à s’accroupir. 

Les signes cutanés qui ne concernent que la dermatomyosite sont représentés essentiellement par un érythème lilacé et œdème des paupières (en lunettes) avec rougeur du visage, du cou et qui est photosensible.

Il peut exister l’atteinte d’autres organes : notamment les troubles de la déglutition et les fausses routes qui sont de mauvais pronostic. Les atteintes cardiaque (myocarde) et pulmonaire sont également graves.

Les dermatopolymyosites peuvent être associées à des cancers, ce qui justifie la réalisation d’un certain nombre d’explorations.

Le traitement repose essentiellement sur les corticoïdes. D’autres traitements peuvent être proposés en cas d’échec.

Par Prestige Web Groupe 2015 - All Rights Reserved.